Livres à télécharger Suite 11

Reber J.-F. – Loin vers l’infini

Reber J.-F. - Loin vers l'infini - Bibliothèque numérique romande

Reber J.-F. – Loin vers l’infini : Journal d’une expédition à pied imaginaire entre les Alpes suisses et Gênes par un groupe d’une vingtaine de jeunes, accompagné d’adultes, ce récit est un concentré des souvenirs de toutes les marches de l’auteur avec des jeunes. Mais la particularité de ce groupe-ci, c’est qu’une partie des participants sont des jeunes gens d’une institution pour adolescents en difficulté, volontaires pour cette aventure.

On découvre beaucoup de beaux paysages, quelques situations rocambolesques, mais – aussi et surtout – le voyage intérieur des participants, adultes et adolescents. Ils vont être confrontés les uns aux autres, devront apprendre à s’entraider, à se parler, à s’interroger sur leurs motivations, à se souvenir qu’ils ont une famille. Ils vont parfois se fâcher, pleurer, fuguer, mais le résultat, à l’arrivée, est qu’ils ont évolué et qu’une grande solidarité est apparue.

L’auteur croit en « la valeur salvatrice de la marche où chacun est responsable de soi-même » et sait transmettre son enthousiasme pour ces belles expériences.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5– Kindle-Mobipocket– word-ODT

Renard Jules – Nos Frères farouches Ragotte

Nos frères farouches Ragotte - Jules Renard - Bibliothèque numérique romande - Félix Vallotton AndélysRenard Jules – Nos Frères farouches Ragotte : Ragotte est pauvre… Elle n’a appris ni à lire ni à écrire car, l’aînée, “elle a dû tout de suite se mettre au ménage avec sa mère”. Placée à douze ans, elle est maintenant domestique, avec Philippe, son mari chez “Madame Gloriette”.

Comme les employeurs de Ragotte, Jules Renard “regarde, écoute, note” la vie de cette femme “si naturelle que, d’abord, elle a l’air un peu simple. Il faut longtemps la regarder pour la voir.” À travers elle, c’est tout un fragment d’une vie villageoise qui se dévoile par petites phrases hachées – on pense à Chitry, le village natal de Jules Renard dont il devint le maire.

Ces récits de Ragotte sont marqués par ce double regard de l’auteur, à la fois “parisien”, observateur entomologiste de “nos frères farouches” mais aussi “pays” dont l’implication mêle tendresse et agacement. Des récits empreints de la misogynie de Jules Renard (celle de son époque) comme d’une forme d’admiration pour cette maîtresse-femme.

Une observation aiguë, une écriture synthétique, qui retrace, en naturaliste, une réalité triste ou cocasse. Un vrai régal !

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT

Renfer Werner – Blosse La Tentation de l’Aventure

Blosse, La Tentation de l'Aventure - Werner Renfer - Bibliothèque numérique romande - photo Christine HugueninRenfer Werner – Blosse La Tentation de l’Aventure Du vain travail de voir divers pays : Blosse et son chapeau pointu annoncent le printemps, dit-on à la ferme… Quel plaisir de rire de lui et de son allure un peu étrange!

L’aventure, ce peut-être tout près, pourquoi pas au funiculaire du Mont-Soleil juste à côté ? En Suisse, écrit Werner Renfer, les pendules sont à l’heure, les trains aussi, et le funiculaire n’a jamais déraillé. Et pourtant ? Si cela arrivait alors qu’il était dedans ? L’aventure est-elle à Paris, dont il revient ? Ou dans ce Jura, où tout semble immobile, mais où les funiculaires peuvent dérailler ?

Werner Renfer, né à Corgémont en 1898, titulaire d’un diplôme d’ingénieur agronome fut journaliste, rédacteur auJura Bernois puis au Paysan jurassien, fut aussi un écrivain dont l’œuvre est injustement tombée dans l’oubli. Il est l’auteur de plusieurs nouvelles dont nous vous avons déjà proposé Hannebarde. Il est décédé à 38 ans en 1936. La Bibliothèque numérique romande est fière de participer à la redécouverte de cet écrivain et poète jurassien.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT

 

Renfer Werner – Hannebarde

Hannebarde - Werner Renfer - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeRenfer Werner – Hannebarde : Quand, Hannebarde, le sonneur de cloche d’un petit bourg est interpellé par Bridille, une fillette qui parcourt les sentiers avec la vivacité d’une « flamme rouge, blanche et bleue », il est d’abord désarçonné. Peu à peu une amitié se développe entre ce géant montagnard au poil roux qui parle peu mais tire de ses cloches « des notes éclatantes » et cette petite fille du fossoyeur, aux tresses blondes le plus souvent dénouées avec des «yeux étonnants, des yeux gris, gris bleu, bleu gris» et une « voix de clochette ». Hannebarde va s’ouvrir au monde sous l’influence de cette enfant délaissée et devient peu à peu son éducateur « le père, la mère, le sonneur, l’inconnu ». Il communique à tout le bourg cette nouvelle joie trouvée à travers elle… Mais la jeune fille grandit… Cette amitié ne deviendrait-elle pas trop tendre ? Et les langues bien pensantes…

Un sujet délicat traité avec beaucoup de finesse et de sensibilité dans une langue à la « poésie étincelante et rare » (http://www.lameduse.ch/2011/09/14/werner-renfer-une-poesie-etincelante-et-rare/).

Werner Renfer, né à Corgémont en 1898, titulaire d’un diplôme d’ingénieur agronome fut journaliste, rédacteur au Jura Bernois puis au Paysan jurassien, fut aussi un écrivain dont l’œuvre est injustement tombée dans l’oubli. Il est l’auteur de plusieurs nouvelles dont nous vous proposons la plus (re)connue, Hannebarde. Il est décédé à 38 ans en 1936. La Bibliothèque numérique romande est fière de participer à la redécouverte de cet écrivain et poète jurassien.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT

Reybaud Fanny – Mademoiselle de Malepeire

Reybaud Fanny - Mademoiselle de Malepeire - Bibiliothèque numérique romande

Reybaud Fanny – Mademoiselle de Malepeire : Après les troubles de la révolution, Dom Gérusac s’est retiré dans sa maison de campagne en Haute Provence avec ses livres pour seule compagnie et Manon, sa vieille et disgracieuse servante. Son jeune neveu, venu en vacances, est fasciné par le portrait d’une jeune fille, exceptionnellement belle, placé au dessus de la cheminée. Avec la fougue de son âge, il en rêve la nuit et n’est pas loin d’en être amoureux. La visite d’un ami de Dom Gérusac, le Marquis de Champaubert, lui dévoile le mystère de Mademoiselle de Malepeire, la fille des seigneurs du château voisin, aujourd’hui ruiné. Elle fut son grand amour de jeunesse et il en était fiancé mais, fervente admiratrice de la Nouvelle Héloïse, elle aimait secrètement…

Cette histoire d’une jeune héritière qui réalise, pour son malheur, ses idées d’égalité sociale, est menée avec beaucoup de finesse, une grande rigueur de composition et un style original.

Née en 1802 à Aix-en-Provence Fanny Arnaud est passionnée de lettres et se met tôt à l’écriture en commençant par des traductions de romans espagnols. La Provence restera souvent le cadre de ses écrits. Elle épouse le journaliste marseillais Charles Reybaud avec qui elle s’établit à Angers puis à Paris. Proche des milieux saint-simoniens, Charles devient le gérant du Constitutionnel, qui ouvrira ses colonnes à Fanny. Prolifique, elle trouve le succès et ses romans sont traduits en plusieurs langues. Quelquefois un peu conformiste dans ses œuvres, elle prend aussi parti et s’engage, notamment contre l’esclavage.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – word

 

Reybaud Fanny – Misé Brun

Reybaud Fanny – Misé Brun : 1780, veille de Fête-Dieu à Aix-en-ProvMIsé Brun - Fanny Reybaud - Les Bourlapapey Bibliothèque numérique romandeence, toutes les maisons sont illuminées et décorées, et il règne une joyeuse effervescence. Sauf chez l’orfèvre, où sa jeune épouse, Misé Brun, s’ennuie. Trop belle, aux yeux de son mari et de sa tante, pour être exposée aux regards, elle est confinée à domicile. Mais elle rêve à cet inconnu qui l’a sortie, il y a quelques semaines, des griffes du comte de Nieuselle, un aristocrate dépravé qui avait tenté de l’enlever. Qui est-il ? … Et si elle le revoyait, que se permettrait-elle ?

Née en 1802 à Aix-en-Provence, Fanny Arnaud est passionnée de lettres et se met tôt à l’écriture en commençant par des traductions de romans espagnols. La Provence restera souvent le cadre de ses écrits. Elle épouse le journaliste marseillais Charles Reybaud avec qui elle s’établit à Angers puis à Paris. Proche des milieux saint-simoniens, Charles devient le gérant du Constitutionnel, qui ouvrira ses colonnes à Fanny. Prolifique, elle trouve le succès et ses romans sont traduits en plusieurs langues. Quelquefois un peu conformiste dans ses œuvres, elle prend aussi parti et s’engage, notamment contre l’esclavage.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – word-ODT

 

Reymond Lucien – Les Colons de la Vallée de Joux

Les Colons de la Vallée de Joux - Lucien Reymond - Bibliothèque numérique romande - Johann Ludwig Aberli, Heinrich Rieter der Ältere Lac de Joux Le Pont en 1782Reymond Lucien – Les Colons de la Vallée de Joux : Paris, 1572: la paix de Saint-Germain en Laye, signée deux ans auparavant entre catholiques et protestants, n’a pas satisfait les ultras et le climat s’alourdit progressivement. Les de Richardon, de fervents huguenots originaires du Languedoc, s’inquiètent. Mathilde de Richardon doit subir les sollicitations importunes du duc d’Épernon alors qu’elle aime son jeune cousin. Les massacres de la Saint-Barthélemy les jettent sur la route de l’exil. Ils se dirigent vers la Franche-Comté et la Vallée de Joux.

La Vallée de Joux a vu ses premiers habitants au 12e siècle, notamment des “moines blancs” appelés par Ebald Ier, sire de Grandson et de La Sarraz. Vendue, en 1344, aux ducs de Savoie, “La Vallée” a été annexée par les Bernois avec le reste du Pays de Vaud, en 1536. L’Abbaye est détruite et les habitants, soulagés de voir se terminer les vexations du monastère du Lac, acceptent, sans réellement rechigner, la religion réformée bernoise. Quarante ans plus tard, les massacres de la Saint-Barthélemy provoquent une première vague d’immigration huguenote, à laquelle se rattachent les de Richardon de ce roman. Elle sera suivie d’une deuxième vague d’immigrés, lors de la révocation de l’Édit de Nantes, qui sera le prélude au développement de l’horlogerie dans “La Vallée” aux débuts du 18e siècle.

L’aventure de la fuite de cette famille de Richardon, narrée par Lucien Reymond, de façon parfois un peu convenue mais riche en péripéties, reste intéressante par la description détaillée du cadre et des événements de cette période troublée comme celle des origines de “La Vallée”.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT

Reymond Lucien – Les Mineurs de la Dent de Vaulion

Les MIneurs de la Dent de Vaulion - Lucien Reymond - Bibliothèque numérique romandeReymond Lucien – Les Mineurs de la Dent de Vaulion : Il y a, dit-on, beaucoup d’or enfoui dans les entrailles de la Dent de Vaulion. Un vieux plan indique qu’il faut chercher entre le rocher de l’Ours et celui du Lion. Mythe ou réalité ? Le jeune Victor Villaret, 23 ans, veut faire fortune et épouser ainsi Élise Vercel, que son père destine à un plus riche parti. Mais la vie de mineur à la Dent de Vaulion est rude, et l’espoir de trouver un filon est partagé par d’autres… Ce récit pittoresque nous emmène des bords du lac Léman à la Vallée de Joux, sur les pas de ces chercheurs d’or prêts à risquer leur vie pour quelques pépites.

Lucien Reymond, 1828-1901, fut tout à la fois historien, écrivain, polémiste et garde-forestier. La Vallée de Joux est sa terre d’origine et la cause de ses nombreux combats, notamment pour la protection de la forêt du Risoud. Il établit la première pension de famille de la Vallée, puis ouvrit une brasserie. Actif en politique – il siégea au Grand Conseil vaudois durant 24 mois – il écrivit plusieurs ouvrages, historiques ou littéraires. Polémiste ne craignant pas de « foncer dans le tas », il dut même quitter quelque temps la Vallée pour se réfugier à Évian.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – word-ODT

 

Rinaudou Daniel – Ouchchen et Boumohand

Rinaudou Daniel - Ouchchen et Boumohand - Bibliothèque numérique romande - Véronique Pagnier - Cerisiers en LubéronRinaudou Daniel – Ouchchen et Boumohand : Ventabel, un village tranquille du Luberon… Un soir de novembre, dans les années cinquante. Le car de Cavaillon dépose une étrangère devant le café du village. Vêtue de noir, plus toute jeune, elle cherche une chambre pour quelques jours. Une chambre à Ventabel ? Pour une femme que personne ne connaît ?

Simon va se proposer, un peu par défi. Apprenti boulanger, il vit seul depuis la mort de sa mère dans une bastide à quelques kilomètres du village. Et la bastide est bien grande quand on est seul. La femme parle le français avec un léger accent anglais et s’appelle Leslie Shark. Au fil des semaines, sa présence pourtant discrète bouscule l’existence de Simon et sème l’émoi parmi les villageois. À leur étonnement succèderont rapidement les commérages, les soupçons, la jalousie…

Qu’importe ! Avec le temps, Leslie et Simon apprennent à mieux se connaître et à s’apprécier. Simon ne sait rien des femmes. Il va découvrir l’amour mais aussi la tristesse immense qui engloutit peu à peu son amie. Elle lui raconte des bribes de sa vie, et il n’imagine plus la bastide sans elle. Mais elle porte un lourd secret… Ses nuits sont hantées de cauchemars d’où émergent des mots étranges : Smara, ouchchen, boumohand, Alison… Le besoin impérieux de comprendre entraînera alors Simon dans une recherche désespérée, une quête fébrile au delà des mers, sur les traces du tumultueux passé de Leslie.

Un roman passionnant et passionné, empli de senteurs et de lumières du sud – mais aussi la quête d’un passé difficile, qui pourrait rendre à Simon la liberté de vivre et d’aimer.

Né en Provence, Daniel Rinaudou vit maintenant dans l’Orléanais. Ouchchen et Boumohand est son premier roman. Il a ensuite publié un recueil de nouvelles, La route du Levant (2005), et un autre roman, Le secret du Lutrin (2011).

Téléchargements : ePUB – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – HTML – DOC-ODT

 

Rod Édouard – Là-Haut

Rod Édouard - Là-Haut - Bibliothèque numérique romande - Sylvie Savary Dents de MorclesRod Édouard – Là-Haut : Julien Sterny, un parisien d’origine suisse, retrouve son pays après un scandale qui l’éloigne de Paris. Sur les conseils d’un ami, il arrive à Vallanches, un petit village dans la région de Martigny, à l’écart des circuits touristiques. Ses habitants vivent au rythme de la nature et de ses quelques vacanciers, des habitués de cet endroit plein de charme. Jusqu’au jour où arrivent M. de Rarogne, un promoteur immobilier et les constructeurs du chemin de fer, avides de faire des affaires. Tout est bousculé dans ce vieux village : nombreux sont ceux qui veulent profiter du progrès et se laissent appâter par l’argent promis. Des personnages pittoresques défilent dans ce cadre idyllique, des histoires d’amour se nouent, des querelles naissent,  mais la solidarité renaît face à l’adversité.

Ce récit est quasi prophétique sur l’évolution du tourisme en Valais : les descriptions des paysages magnifiques, des conditions dures de cette vie paysanne et des gens de la montagne, tentés par l’argent gagné plus facilement, sont d’une actualité saisissante.

Téléchargements : ePub – PDF – PDF A5 – Kindle-Mobipocket – word

Écrire commentaire

Commentaires: 0